• Setsubun Mantoro

     

    Setsubun Mantoro ou Festival des Lanternes de Nara

     

    節分万燈籠

     

    Si vous suivez assidûment les news, et que vous avez bonne mémoire alors le mot « setsubun » doit vous dire quelque chose, puisque j’ai déjà eu l’occasion de l’évoquer (notamment ici). Il s’agit en fait du changement de saison.

     

    Le Setsubun Mantoro, qui a lieu le 3 février, fait donc référence au passage de l’hiver au printemps, car oui les Japonais accueille cette saison fleurie bien plus tôt que nous (ils sont bien plus impatients que nous, on dirait ^o^)

     

    A cette occasion, tout comme lors du Obon Mantoro (les 14 et 15 août), la ville de Nara et plus précisément le sanctuaire shintô Kasuga-Taicha, s’illumine de plus de 3 000 lanternes.

    Ces lanternes, majoritairement issues des dons de citoyens, bien qu’une infime partie d’entre elles soient dédiée à la mémoire des samurais de l’époque Sengoku (milieu du XVe–fin du XVIe) sont de deux types différents :

    • Celles qui agrémentent les jardins sont faites de pierre et ornées de bandes de papier japonais sur lesquelles les vœux des fidèles sont inscrits,

     

    節分万燈籠

     

    • Tandis que celles pendues dans les corridors du sanctuaire sont de factures diverses et de design très variés.

    節分万燈籠

     

    Cette tradition, qui se perpétue depuis plus de 800 ans, est une douce façon defaire ses adieux à l’hiver et surtout d’accueillir le printemps dans une atmosphère empreinte de magie et de poésie. La lumière vacillante des bougies, les reflets sur la rivière et sur la façade rouge vermillon du sanctuaire, le silence et le recueillement qui s’imposent naturellement dans cette ambiance font de cette soirée une nuit empreinte de sérénité et d’harmonie.

     

    節分万燈籠

     

    Le lendemain, la vie semble reprendre son cours avec les festivités liées auSetsubun : les rituels du mamemaki (ou lancer de haricots rouges), permettant de chasser les esprits malfaisants des foyers et d’éloigner la malchance et la maladie, et de l’ehômaki, l’achat de porte-bonheur, etc….

     

    節分万燈籠

    節分万燈籠

     

    Encore un festival marqué par une aura particulière, empreinte de mysticisme et de magie non ? J’aime la poésie du folklore nippon, et vous ?

     

    節分万燈籠