• Kasuga Matsuri

     

    Kasuga Masturi

     

    Afficher l'image d'origine

     

    Le 13 mars, a lieu le Kasuga Matsuri, aussi nommé Festival du Singe, car au départ il se tenait pendant les Saru-no-hi, ou les jours du singe de février et novembre, au Japon et plus précisément dans la ville de Nara.

    L’origine de ce festival annuel, qui est l’un des trois plus grands festivals impériaux et aussi l’un des plus anciens, remonte à 916, sous l’ère Heian.

    La construction du sanctuaire de Kasuga, qui fait partie du patrimoine mondial de l’UNESCO, a été démarrée en 768, sous l’ère Nara (710-784), pour s’achever dans les premières années de la période Heian (794-1185). Il était rattaché au clan Fujiwara (famille de noblesse japonaise qui a donné de nombreux régents aux empereurs Japonais).

     

    Au niveau de la cérémonie, un messager Impérial est choisi parmi la famille Fujiwara, pour officier lors de la cérémonie. Il fait une offrande aux déités, et annonce une adresse où se déroulera cette fête et dîne en présence de celles-ci. C'est un rituel Shinto authentique, les plats préparés comme offrandes sont cuisinés avec une technique qui suit un rite bien précis.

    Deux moments forts lors de ce festival, le Hiki-uma (引き馬), la procession d’un cheval sacré à travers les rues, et les danses Yamato-Mai (和舞, littéralement "danse du Japon"),qui font partie du Mikagura (御神楽), la danse rituelle exécutée à la Cour Impériale et dans les sanctuaires shintôs importants. Ces danses très anciennes sont pratiquées lors de ce festival par des femmes Shintô.