• Propositions mangas

     

    Comme vous avez pu le remarquer, nous avons, depuis un moment, arrêté de prendre des projets afin de prioriser ceux déjà en cours et ceux dans notre liste de projets à venir.

    Toutefois, nous nous sommes rendues compte que les projets à venir pourraient ne pas vous intéresser, ce qui est un peu dommage vu qu'on fait du scantrad principalement pour vous. De ce fait, nous avons pensé à créer cette page pour vous donner l'occasion de proposer des mangas.

    /!\ Il faut noter que cela ne signifie pas que nous allons tous les prendre, donc ne vous attendez pas à ce qu'ils soient tous acceptés. Notez aussi, que nous ne travaillerons pas sur des séries licenciées par des maisons d'édition française.

    Comment nous procéderons ? Les administratrices feront une 1ere sélection de vos propositions (en plus des vérifications), suivi d'une 2eme selection par nos membres (puisque c'est eux qui vont travailler dessus) et finalement, nous vous proposerons dans un sondage ceux qui ont été pris. Ce sera donc vous qui feraient le choix final.

    A noter que dépendamment des listes de propositions et de notre effectif, le nombre de choix variera !

    Les sélections se feront de façon trimestrielle (la 1ere aura lieu début juin ou début septembre).

     


    10 commentaires
  • Tobata Gion Yamagasa

    Cette semaine, je vais vous parler d’un des 3 festivals estivaux majeurs de la préfecture de Fukuoka (pour ceux qui veulent un aperçu d’où est la préfecture, cliquez ici: le Tobata Gion Yamagasa Festival.

     

    Ce matsuri qui se tient à Tobata, sur 3 jours à partir du 4 juillet, fait partie du patrimoine culturel japonais et sa principale attraction  est la parade d’énormes chars appelés Yamagasa.

    Chacune des 4 régions qui participent à cet évènement (Higashi, Nishi, Tenraiji et Nakabaru) disposent d’un yamagasa pour adultes et d’un pour enfants. Pendant la journée, les 8 chars officiels, dont les 4 plus gros sont agrémentés de douze drapeaux, paradent dans la ville.

     

    La nuit tombée, les chars sont totalement transformés en pyramides de lumière avec leurs énormes lanternes en lieux et places des drapeaux. Chacun des chars est alors constitué de douze étages, de 309 lanternes, mesurant alors une dizaine de mètres de hauteur et pesant pas moins d’une tonne et demi. Ces derniers sont alors portés sur les épaules d’une centaine d’hommes.

     

    Déplacer ces chars relève alors de tout un art, où la coordination des mouvements est essentielle. Afin d’assurer le succès des manœuvres, les porteurs crient en chœur Yoitosa, Yoitosa en ryhtme avec les tambours et les cymbales.

     

    J’aimerais bien voir ce genre de parade moi ? et vous ? 


    votre commentaire
  • 29/10/16 दिवाली - Divali

    si on variait un peu de nos news culturelles nippones pour s’intéresser à un autre pays très riche culturellement ? On ne part pas très loin puisqu’on va rester sur le continent asiatique et plonger au cœur d’une fête majeure d’Inde : le divali (दिवाली) ou dipavali (दीपावली)

    Divali (de « Dipa avali », qui signifie « rangée de lampes » en sanskrit,  dipa= lampes et avali= rangée), aussi appelée Fête des Lumières, se célèbre au cours de la nuit la plus sombre de l’année, entre octobre et novembre (la date varie chaque année).

    Elle est le symbole de la victoire de la lumière sur les ténèbres, du triomphe du bien sur le mal, de la vérité sur le mensonge.

    Plusieurs valeurs symboliques sont associées à cette fête, mais le plus souvent on évoque la légende suivante : Après que le démon Ravana eut enlevé Sita, la femme de Rama, ce dernier, aidé de son frère Lakshmana et du dieu singe Hanuman, parvint à la retrouver. A leur retour au Royaume d’Ayodhya, après 14 ans d’exil, il faisait nuit. Les villageois illuminèrent alors leur chemin avec des lampes à huiles afin de les aider à rentrer.

    Cette tradition est restée, et désormais, chaque année, les parvis des maisons, les parapets des temples et les cours d’eau sont ainsi parsemées de ces dip (lampes à huiles) pendant les 5 jours que dure les festivités.

    Tout comme pendant Noël en Occident, cette fête est aussi l’occasion de se réunir en famille, d’échanger des présents, de se faire beaux et même d’assister à des feux d’artifices.

    Une multitude d’autres légendes sont associées à cette célébration, et je n’aurais ni le temps ni l’espace de toutes les évoquer, mais je vous inviter à pousser vos recherches afin d’en apprendre plus encore. Je vous laisse par ailleurs ici une petite vidéo réalisée par National Geographic sur cette fête.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique