• Lire la suite...


    7 commentaires
  • Afficher l'image d'origine

    Titre : After School Cinderella

    Titre VO : 放課後のシンデレラ

    Auteur : Umezawa Marina

    Genre : Romance, School life

    Statut VO : 1 volume (Terminé)

    Éditeur VF : non licenciée

    Éditeur VO : Shogakugan (Sho-comi)

    Année de Parution VO : 2015

    Pays d'origine : Japon


     

    Résumé D'après le roman de Wadame (CYBIRD) : Mari vient d'être acceptée dans le célèbre lycée Wistalia, un établissement qui réunit tous les fils des mania de l'industrie ou de célébrités. Mais dès son arrivée, tout ne se passe pas comme prévu. Affublée du titre de Princess, elle doit désigner celui qui obtiendra le rang de King et régnera sur le lycée. Une lourde tâche que Mari ne se sent pas en droit d'accepter. La jeune fille prend la fuite et c'est là que les ennuis commencent...

     


     

     

    Last Notes

    Last Notes

    After school Cinderella 

    Chapitre 1

    Chapitre 2

    Chapitre 3

    Extra 1

    Extra 2

    Chapitre 1

    Chapitre 2

    Chapitre 3

    Extra 1

    Extra 2

     

     


    5 commentaires
  • Tobata Gion Yamagasa

    Cette semaine, je vais vous parler d’un des 3 festivals estivaux majeurs de la préfecture de Fukuoka (pour ceux qui veulent un aperçu d’où est la préfecture, cliquez ici: le Tobata Gion Yamagasa Festival.

     

    Ce matsuri qui se tient à Tobata, sur 3 jours à partir du 4 juillet, fait partie du patrimoine culturel japonais et sa principale attraction  est la parade d’énormes chars appelés Yamagasa.

    Chacune des 4 régions qui participent à cet évènement (Higashi, Nishi, Tenraiji et Nakabaru) disposent d’un yamagasa pour adultes et d’un pour enfants. Pendant la journée, les 8 chars officiels, dont les 4 plus gros sont agrémentés de douze drapeaux, paradent dans la ville.

     

    La nuit tombée, les chars sont totalement transformés en pyramides de lumière avec leurs énormes lanternes en lieux et places des drapeaux. Chacun des chars est alors constitué de douze étages, de 309 lanternes, mesurant alors une dizaine de mètres de hauteur et pesant pas moins d’une tonne et demi. Ces derniers sont alors portés sur les épaules d’une centaine d’hommes.

     

    Déplacer ces chars relève alors de tout un art, où la coordination des mouvements est essentielle. Afin d’assurer le succès des manœuvres, les porteurs crient en chœur Yoitosa, Yoitosa en ryhtme avec les tambours et les cymbales.

     

    J’aimerais bien voir ce genre de parade moi ? et vous ? 


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires