• 桃太郎

    桃太郎

     

    Salut les suminautes,

     

    Et si cette semaine on innovait un peu ?

    Comme je n’ai toujours aucun point culturel à vous faire partager ce weekend, je me suis dit qu’il pourrait être intéressant de vous présenter, de temps en temps, et si cela vous intéresse, certains contes et légendes nippons. Sachant qu’un certains nombres d’entre eux ont inspirés des matsuri ou autre célébrations, comme par exemple le Tanabata, cela pourrait non seulement enrichir notre culture asiatique mais aussi nous remémorer certains événements dont j’ai déjà eu l’occasion de parler.

     

    桃太郎

     

     

    Commençons donc cette nouvelle rubrique par la légende de Momotarô, grand classique du folklore japonais, connu tant par les adultes que par les enfants. Cette histoire, dont l’auteur est inconnu, daterait de l’Epoque Edo (1600-1868) et commence ainsi :

     

    « Un jour, alors qu’elle lavait son linge dans la rivière comme à son habitude, une femme âgée qui n’avait pas eu la chance d’enfanter, aperçu un objet étrange descendre le long du cours d’eau.

    A bien y regarder, l’objet lui parut familier et elle crut distinguer la forme d’une pêche bien que d’une taille démesurée. Elle s’approcha donc, et à l’aide d’un bâton récupérera ce fruit mystérieux et le rapporta à son mari. Ils l’ouvrirent alors ensemble,  et eurent la surprise de découvrir en son cœur un enfant. Ce dernier leur dit alors avoir été envoyé sur Terre afin de devenir leur fils.

    Le couple ravit, décida de l’adopter et de le baptiser Momotarô (Momo signifiant « pêche » et Tarô étant un prénom très souvent donné au 1er garçon d’une famille).

    Les années passant, Momotarô grandit jusqu’à devenir un garçon fort mais très fainéant. Il préférait paresser et dormir plutôt que d’aider ses parents à travailler. Ses parents demandèrent alors à d’autres enfants du village d’essayer de motiver Momotarô à aller ramasser du bois avec eux. Après plusieurs tentatives, ils réussirent à le convaincre de les accompagner mais ce dernier passa son temps à dormir pendant que ses camarades travaillaient. Alors que la journée tirait à sa fin et qu’il était temps de rentrer, les jeunes du village ayant tous ramassé leur part de bois, Momotarô se leva, déracina un arbre et le mis sur son dos. Tous restèrent interdit devant la force physique de Momotarô.

    L’histoire fit le tour du village, et parvint aux oreilles du seigneur qui voulut le rencontrer. Il demanda alors à Momotarô de se rendre sur l’île d’Onigashima, une île dont les habitants étaient terrorisés, afin d’y combattre les ogres et de démons qui l’avaient envahi qui l’avaient envahie.

    Momotarô accepta, et munit des dangos aux millet cuisinés par sa mère, se dirigea vers l’île. Sur son chemin, il croisa la route d’un chien affamé doté de parole, à qui il offrit un de ses dangos. Rassasié, ce dernier décida de le suivre afin de l’aider dans son combat. Ils croisèrent ensuite un singe affamé puis un faisan, auxquels Momo prêta également assistance et qui décidèrent également de le suivre en remerciement.

    Tous quatre, prirent la mer et se dirigèrent vers l’île. Perdus dans le brouillard, il fut difficile pour eux de distinguer l’île mais grâce au faisant qui s’éleva dans les airs pour voir à l’horizon, ils parvinrent à accoster.

    Une fois sur terre, les quatre compagnons se retrouvèrent bloqués devant la porte fermée d’un château fort. Le singe escalada alors et ouvrit la porte de l’intérieur. Momotarô pénétra donc dans le chateau, suivi de ses trois nouveaux amis, et retrouva enfin les ogres et démons qui effrayaient tant la population. En unissant sa force physique aux crocs acérés du chien, Momotarô réussit à vaincre ces derniers. Ils récupérènt ensuite le trésor et les vivres de ces brigands et rentrèrent au village.

    Tous vécurent alors ensemble, avec les parents de Momotarô désormais à l’abri du besoin. »

     

    Ce conte est connu de tous les enfants au Japon, et une comptine intitulée Momotarô no Uta, sur cette histoire est même née en 1911, comptine souvent chantée dans les écoles :

    桃太郎

     

    Le personnage et l’histoire de Momotarô sont souvent mentionnés dans les animés ou mangas japonais, comme par exemple

    • dans le 9e épisode de l’adaptation animée de Maid Sama ! (Kaichô wa Maid-sama de Hiro Fujiwara)

    桃太郎

     

     

    • dans plusieurs épisode de l’adaptation animée de Hôzuki no reitetsu (de Natsumi Eguchi)

    桃太郎

     

     

    • enfin, dans One Piece, le nom des Amiraux est directement lié à cette légende : Kizaru (singe jaune), Akainu (chien rouge) et enfin Aokiji (faisan bleu).

    桃太郎

     

     Voilà, maintenant que vous en savez plus, passons aux sorties.

     

    bonne lecture...

     

     


     

    Et la tête, et la tête....

     

     Chapitre 14

    Test ?

    Sensei to Watashi


  • Commentaires

    1
    Maryline
    Samedi 18 Novembre 2017 à 15:29
    Merci pour ce merveilleux conte et j'ai hâte dans connaître d'autres.
    2
    lange93500
    Dimanche 26 Novembre 2017 à 16:59

    Merci pour ce chapitre et pour cette jolie histoire j'ai adoré ^^

    Bon courage pour la suite et bonne continuation ^^



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :