• まりも祭り

    Salut les suminautes,

     

    En ce dernier jour du mois de septembre (mon dieu qu’il est passé vite ce premier mois de rentrée, vous ne trouvez pas ?), me voici de retour avec une news culturelle. Car demain, premier octobre (jour du Koromogae au Japon ou changement d’uniforme pour les élèves et les salarymen), débute un mois chargé en évènements culturels au Pays du Soleil Levant.

     

    Le premier d’entre eux, dont la date est variable mais qui a toujours lieu début octobre, est le Marimo Matsuri (まりも祭り). Ce festival qui se tient dans la préfecture d’Hokkaïdo, près du Lac Akan, est dédié à l’algue Marimo (aegagropila linnae en latin) et à sa protection.

     

    En effet, cette algue qui pousse en eau douce et a la particularité de s’agglutiner pour former une forme de sphère (d’où le nom « boule de mousse » donné en français), est une espèce en danger.

     

    Plus de 100 ans lui sont nécessaires avant d’atteindre la taille de 10 cm, mais celles que l’on trouve dans le Lac Akan mesurent plus de 30 cm de diamètre, en faisant les plus grandes au monde. Le Japon veille donc à sa préservation, les classant même Monument Naturel spécial (cela désigne un élément issu de la nature dont la valeur est reconnue de par sa singularité, sa rareté et sa signification culturelle. C’est notamment le cas pour Yellowstone aux USA.)

    Un timbre nippon a son effigie a même vu le jour en 1952.

     

    Créé en 1950, plutôt récemment donc, ce matsuri est devenu l’un des évènements forts de la préfecture. Il est aussi important pour l’est du Hokkaïdo que ne l’est le festival de neige de Sapporo pour l’ouest du Hokkaïdo.

     

    C’est également une belle occasion de découvrir la culture du peuple Aïnou, les habitants originels d’Hokkaïdo, pour qui le Lac Akan et le marimo sont précieux.

    Les Aïnous, ou Ainu (アイヌ), sont un peuple indigène de l’île d’Hokkaido mais que l’on trouve également à Sakaline, une île russe au nord d’Hokkaido, et dans le nord d’Honshu. L’origine de ce  peuple autochtone (qui possède une langue, une tradition orale, une culture et un système religieux), est encore floue.

    Mais au cours des siècles, ils ont été contraints à l’assimilation japonaise et déplacés contre leur volonté. Le Japon ne recenserait de nos jours que 17 000 Aïnous environ.

     

    Une conférence sur la croissance des marimo et des promenades afin de les observer dans leur habitat naturel ouvrent le festival. Puis comme tout bon festival nippon, un défilé est organisé et avec des danses Marimo, des sanctuaires portatifs….

     

     

    Certains évènements liés à la tradition et la culture ancestrale Aïnou ont également lieu.

    A 19h30 le premier soir,  la Cérémonie d’Accueil des marimo débute dans une atmosphère feutrée et sacrée. Sur fond de musique traditionnelle, de jeunes Aïnou font leur apparition sur le lac Akan dans des pirogues et remettent les Marimo aux plus anciens qui répondent au nom d’Ekashi. Les algues sont alors transportées sur la place de l’Ainu Kotan (« village Aïnu) via une procession de torches rassemblant quelques 400 personnes environs.

     

    Par la suite des danses tribales Aïnou  de chaque région sont exécutées, parmi lesquelles la danse de la sauterelle ou encore la danse de la grue dépeignant ces animaux, mais aussi la danse de l’épée réalisée avec une épée.

     

     

    La cérémonie de retour des marimo, qui prend place le dernier jour, marque l’apogée du matsuri. Tout commence par une prière, appelée Kauinomi, à l’esprit divin.

     

    Ensuite, les anciens accompagnés d’un chef aïnu transportent, sur un canoë, les marimo au Lac Akan et les retournent aux profondeurs du lac. C’est une façon de remercier les dieux de la Mère Nature pour leurs bienfaits lors de l’année écoulée.

     

    Une procession de torches de pin et des feux d’artifices clôture enfin le festival.

     

    Encore un joli matsuri empreint de poésie et de magie, non ?

     

    A présent il est temps de passer à la sortie du jour,

     

    Bonne lecture...

     


    Et la tête, et la tête....

     

           Oneshot 2

      


  • Commentaires

    1
    loly
    Samedi 30 Septembre à 18:21

    Bonsoir, les nouvelles sorties ne sont pas visibles, est-ce normal ?

     

    2
    nino4
    Samedi 30 Septembre à 18:33

    Bonsoir à la team

    je ne vois pas le nouvelles sorties du jour

    est ce normal ?

    3
    YayaIris
    Samedi 30 Septembre à 18:44

    moi non plus je n'arrive à voir les sortie

    4
    Sakura8
    Samedi 30 Septembre à 20:58

    Bonjour à l'équipe,

    Merci infiniment pour la sortie culturelle d'aujourd'hui. Grâce à vous, je viens de découvrir l'histoire du peuple autochtone Aïnous.

    Longue vie à la team!

    5
    lange93500
    Lundi 2 Octobre à 17:55

    Merci pour cette nouvelle news culturel et pour votre travail ^^
    Bon courage pour la suite et bonne continuation à toute la teams !!



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :