• 秩父夜祭

    秩父夜祭

     

    Salut les suminautes,

     

    Me voilà de retour de mon petit périple londonien, prête pour de nouvelles aventures à partager avec vous. Comme je vous ai fait défaut la semaine dernière, je reviens aujourd’hui en force puisque je vous propose une petite news culturelle que j’aurais dû vous proposer samedi dernier :

     

    Connaissez-vous le Chichibu Yomatsuri ?

    Si vous êtes assidu(e) de mes petites news hebdomadaires, le mot « matsuri » a dû faire tilt dans votre cerveau (même s’il est peut-être légèrement ralenti, comme le mien, par le froid hivernal >o<), et vous avez directement pensé à un festival. Eh bien, bingo c’est bien ça.

    Aujourd’hui je vais vous présenter le Festival Nocturne de Chichibu !

    Il se tient chaque année, les 2 et 3 décembre au sanctuaire Chichibu, de la ville de Chichibu, dans la préfecture de Saitama, à une centaine de kilomètres au nord-ouest de Tôkyô, depuis plus de 300 ans.

     

     

    C’est l’un des trois plus grands Hikiyama Matsuri, « festival de chars », avec le Gion Matsuri de Kyôto et le Takayama Matsuri.

    Six chars, comme les 6 dieux protecteurs de la ville en l’honneur de qui se déroule cet événement, mesurant pas moins de 10 mètres de haut et pesant entre 10 et 20 tonnes, ornés de lanternes colorées, de sculptures en bois doré et de fresques et tapisseries sont utilisés à cette occasion.

    Parmi ces 6 chars, deux sont des kasaboko, une sorte de chars en forme de larges parasols, décorés de fleurs artificielles et de lanternes, et les 4 autres sont plus classiques, en forme de petites maisons.

     

    秩父夜祭

     

    Le point culminant de ce festival se passe le 3 décembre lorsque les six chars défilent dans les rues au son des taiko (tambours japonais) et des flûtes. En fin de journée, les 4 chars sont transformés en scènes, en dépliant des sortes d’ailes sur le côté, afin de permettre à des pièces de kabuki de se tenir dessus. Enfin, le soir même les chars remontent une pente escarpée au son des « Ho-ryai ! Ho-ryai ! » de la foule.

     

    秩父夜祭

     

    Le long des rues, les visiteurs peuvent profiter des Yatai (stand ambulant traditionnel de restauration, les ancêtres des food truck en quelque sorte) vendant les aliments typiques de tout bon matsuri nippon : amazake (saké peu alcoolisé et légèrement sucré), yakisoba ou encore okonomiyaki

    Autre moment fort de ce matsuri : le feu d’artifices qui dure pas moins de deux heures trente et qui est l’une des rares occasions d’admirer un feux d’artifices hivernal.

     

    秩父夜祭

     

    Voilà pour ce petit point culturel, qui je l'espère vous aura plu, il est temps de passer aux news de la mangasphère et aux sorties du jour.

     

     

    Bonne lecture…

     

     


     
      

     

     N'oubliez pas de faire le plein d'infos mangastiques en visitant la mangasphère (en cliquant sur l'image) >o<




     

    ลอยกระทง

     

    Des problèmes avec Adfly? Cet article peut vous aider!

     

                 Chapitre 5             Chapitre 13

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :